Publié par : granvilleagauche | mars 27, 2013

Pays de la Baie du Mont Saint- Michel : Un SCoT pour rien ! ?

Après de nombreuses années de préparation, le SCoT du Pays de la Baie du Mont Saint-Michel est accessible au Public et a fait l’objet d’une enquête publique durant le mois de février.

L’objectif du Schéma de Cohésion Territorial est de fixer les grandes orientations d’aménagement

qui concernent l’avenir de notre territoire pour les 15-20 années à venir. Ces orientations sont fixées par les élus locaux représentatifs des collectivités territoriales.

            Il est à remarquer que les documents comportent énormément de données socio-économiques mais le « lecteur moyen »ne retrouve pas de documents synthétiques dont l’analyse  permettrait de bien comprendre les objectifs du SCoT. Les données sur lesquelles le document s’appuie datent de 2008 c’est-à –dire une période qui précède « la Crise » ; ce concept n’est jamais évoqué

Le SCoT, un enjeu pour les terres agricoles

            La préoccupation principale qui devrait animer les décideurs est la stérilisation des terres agricoles liée aux extensions excessives des zones d’habitation, des zones d’activités et des infrastructures. Outre la nécessité de conserver des terres agricoles pour nourrir la planète, il est regrettable que la génération actuelle des décideurs hypothèque irréversiblement l’emploi de terrains au détriment des générations futures ;il est bien connu que l’équivalent d’un département français disparaît tous les 10 ans au profit de l’urbanisation ; ce thème est évoqué dans le document mais la bonne volonté affichée ne se traduit pas dans les chiffres.

Inflation des zones constructibles

A défaut d’une analyse globale des documents, commentons les données majeures concernant le Pays Granvillais (au sens de la Communauté de Communes  actuelle) :

            – La population de la CCPG a peu évoluée entre 1999 (24357 hab) et 2009 : 25391  (+ 4.25 %) ; cette évolution est similaire à celle du Pays de la Baie qui héberge141899 hab en 2009 (+ 5.05%/ 1999)

            – On observe que le nombre de logements vacants en 2008 est important, 1268 soit 10% du parc ; le nombre de résidences secondaires représente le tiers des logements

            Dans le secteur 1 défini par le SCoT( 1/3 nord du secteur, de la CCPG à Villedieu) qui abritait  50200 hab en 2006, la projection de population en 2020 est de 56800 habitants. Il en découle que 487 logements/an sur 10 ans sont autorisés par le SCoT.  On peut s’étonner de la projection  démographique envisagée  (+ 13.1 % en 14 ans soit près de 1% / an) le double de la période 1999-2009 – 0.5 %/an – qui était a priori plus  favorable sur le plan économique.

Le foncier consommé par la CC du Pays Granvillais  sur la période 2003 – 2009  a représenté  94,86 ha.

Pour les 10 ans à venir  le foncier prévu pour la construction de logements neufs est le suivant:

Anctoville: 3,25 ha,  Donville: 12,95 ha, – Granville : 35,52 ha,  Jullouville: 22,41 ha,  Saint Aubin , 3,68 ha,  Saint – Pair: 21,68 ha,  Saint Planchers, 10,49 ha,  Yquelon : 8,23 ha,

Soit au total : 118,21 ha. Il s’agit de chiffres plafond, la surface à prévoir doit être minorée d’un facteur 1,3. La nature des zones à urbaniser n’est pas connue; d’après notre connaissance locale il s’agit essentiellement de zones périphériques qui concerneront surtout des terrains agricoles, ce qui était moins flagrant dans le cas de la phase d’urbanisation précédente.

La plupart des communes sont dotées d’un PLU  ce qui affaibli fortement les orientations du SCoT en qui concerne l’urbanisme. L’impression du lecteur est que le SCoT s’est adapté aux PLU ce qui évitera leur révision…

On notera que le credo de toutes les communes pour justifier ces différentes ZAC est d’attirer des populations jeunes avec enfants ; les élus semblent oublier que la fixation d’habitants dans une commune est liée aux possibilités d’emploi.

Paradoxalement, les communes considèrent que l’occupation de ces nouveaux logements serait de 2 personnes (chiffre valable pour l’ensemble de la population) peu compatible avec la présence d’enfants !

            Chaque commune a conservé sa compétence liée à l’urbanisme ; il en résulte l’absence de cohérence pour les zones livrées à l’urbanisation (assainissement, école, transport etc..)

La gabegie des surfaces commerciales

Le Pays de la Baie est fortement doté : 1255 m²/ 1000 habitants, valeur supérieure à celle de la Manche, elle-même très supérieure aux  moyennes nationales !

Il n’empêche que les orientations d’aménagement et de programmation  envisagent l’aménagement de 318.2 ha de ZA sur 10 ans dont 118.7 viabilisés et 199.5 non viabilisés. Dans cette hypothèse le pays de la Baie « gagnera » encore 21m²/1000 habitants et pourra concourir pour obtenir la palme du territoire le mieux pourvu en zones commerciales !

En ce qui concerne la CCPG, on notera que la ZI du Taillais (Yquelon) est dans les cartons (9.2 ha) et que la ZA du Theil à Saint Planchers est à l’étude (23 ha). On peut s’étonner de cette frénésie à la construction de ces zones alors que certaines zones existantes comportent des friches commerciales. Outre la stérilisation de terres agricoles cette politique mène à la désertification commerciale des centre-ville.

Globalement, le SCoT nous invite à transformer le territoire, et plus spécialement la périphérie des villes, en un grand hyper marché impersonnel et ne correspondant pas aux besoins de la population.

Les infrastructures, on ne change rien !: les élus souhaitent la création d’une 2* 2 voies entre Longueville et Avranches avec nouveau tracé . Ce projet  est fortement contesté par les défenseurs de l’environnement dont nous sommes ; le consensus semblait aboutir à une solution moins destructrice : la déviation de Sartilly et un élargissement de l’existant sur le reste du tracé (le foncier actuel l’autorise). Nous constatons que les élus persistent dans l’erreur et font croire au Public qu’une 2*2 voie sera l’alpha et l’oméga du développement.

Le SCoT considère que le port de Granville sera construit selon le projet du Conseil Général présenté lors du débat public de septembre 2006  ; la révision actuelle du PLU de Granville, considérée comme simple opération administrative, pourrait permettre de lever l’hypothèque. Or,  cette révision concerne l’étude d’impact de ce projet dont l’aboutissement pourrait générer 300 000 m3 de boues rejetées dans la Baie chaque année !

A quand un projet réaliste et conforme à la situation

Ce projet est basé sur des chiffres peu réalistes en particulier sur la démographie envisagée à moyen terme ; cette évaluation génère une production projetée de surfaces urbanisables excessive qui serait couteuse pour la collectivité et pénalisante pour les activités agricoles.

Ces excès se retrouvent également dans les zones d’activités dont le Pays de la Baie est déjà largement pourvu et souvent mal utilisées.

La méthode est la même que celle des décennies précédentes avec une même fuite en avant qui éloigne les habitants du cœur des villes et les contraints à être dépendants de leur voiture.

Ou se trouve la cohérence territoriale entre ces communes qui gèrent individuellement leur urbanisme ?

Alain HIRSCHAUER

Publicités

Responses

  1. Je partage ton analyse.
    Un département supprimé en terres agricoles tous les dix ans en France !
    C’est de la folie !
    le SCoT va à l’inverse de ce pour quoi il est fait en entérinant les projets au lieu de leurs donner un cadre.

    Bonjour les dégâts !

    Bon courage à tous

    JP L

  2. Merci pour ce travail. Hélas votre analyse conforte l’idée que des actions foncières sont menées en dépit du bon sens. L’attrait touristique du pays granvillais repose sur ses patrimoines architectural et environnemental. Ce sont justement ces points forts que les diverses municipalités modifient.
    Ne scie t on pas la branche sur laquelle nous sommes et dans quels buts ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :