Publié par : granvilleagauche | décembre 24, 2012

Jeux de masques politiciens …

La nouvelle algarade médiatique entre le maire de Donville renforcé par  le député de la circonscription et le maire de Granville cache évidemment des enjeux politiciens dont la liste de droite en voie de constitution dans cette ville pourra tirer quelques profits.

L’opposition de gauche pourrait en tirer d’autres quand le maire est accusé d’ignorer la démocratie participative, de réagir par la vindicte à toute critique visant son obstination  à persévérer malgré les revers que lui inflige la réalité : les finances du Conseil général  et les rappels à la légalité des tribunaux administratifs, en particulier.

Mais cette attaque peu honorable  présente l’intérêt de rappeler les projets qui, selon ces faux-professeurs de démocratie partisans de la vidéosurveillance de leurs administrés, auraient souffert de « l’immobilisme »  de la part du maire de Granville.

Projets  que l’opposition de gauche a combattu lors des dernières élections municipales : projet portuaire, 2×2 voies Granville-Avranches,  projet centre-ville (à « dépoussierrer » ?), voie  trans-Val-es-Fleurs initialement pénétrante  fatalement rebaptisée  dégorgeante.

En sorte que le maire de Granville se présentant comme « de gauche » se trouve attaqué par des maires (et député) de droite pour avoir repris à son compte, sans les remettre tant soit peu en question, des projets hérités du précédent maire de droite qu’il avait longtemps combattu dans l’opposition.

On peut aisément comprendre le courroux du maire quand sont ainsi mises en évidence l’ambiguïté d’une posture politique et les contradictions qu’elle  expose.

Quant à se présenter comme les protagonistes « d’une démocratie moderne respectueuse de la diversité des expressions », messieurs les maires (et député) de Donville et d’Avranches « Bas les masques ! »

 Yann Le Pennec.

Publicités

Responses

  1. qui est à gauche ? celles et ceux qui n’sont pas à droite, ceux et celles qui n’ont pas appelé à voter sarko et au centre si mal défini, si mou… c’est un peu simpliste, mais si l’on veut pousser la réflexion lisons vite – je ne l’ai pas encore – le livre d’Emmanuel Terray « Penser à droite » ( est-ce un oxymore ? )

    dans mon jeune temps, la pensée n’était qu’à gauche, penser à droite n’avait pas beaucoup de sens, nous étions avec Sartre contre Aron, « intellectuel de gauche » c’était un pléonasme, c’était un slogan de 68…. le bon temps révolu !

    bref …merci Yann pour ta contribution, et à l’amélioration que tu apportes au plan de circulation et de stationnement qui, comme la plupart de la politique locale, ne va ni à babord ni à tribord, mais droit devant, ou bien louvoie pour satisfaire tous ceux qui veulent bouger !!

    que penses-tu de la nouvelle association 123.. granville, laïque, apolitique au sens où tous les membres peuvent être politisés ou non, faisant concurrence à la vigie pour tous ceux qui sont à gauche ? la vigie va-t-elle devoir lancer l’ordre « tous à babord » lors du prochain CA ?

    la politique est aussi pour tous une stratégie de prise de pouvoir…avec mensonges et langue de bois, autant au niveau national qu’au niveau local… tu fais bien de l’évoquer, mais en insistant sur les proportions, bien plus à droite qu’à gauche,

    ext-drte droite centre gauche extr gauche

    mais, mais , mais, un seul axe pour l’analyse est insuffisant

    JOYEUX NOÊL

    à+


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :